Radio en ligne

 

Ayat

"[Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la maison un lieu de visites et un asile pour les gens_ Adoptez donc pour leu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout _ Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismael ceci:" Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s'y inclinent et s'y prosternent"."
[Sorate 2, verset 125]

Production

Les livres :

 

 

Les journaux

 

     

 

 Visite du Président de l'UASKRI au CRA

 

 

>>> Click ici pour voir plus de videos

 

Recherche

L’Imam Hassan Askari (as) est né à Médine le 10 Rabiul Akhar 232 l’Hégire à Madina. Il est le fils de notre 10ème Imam, Hazrat Aliyoune Naqi AS et de Bibi Soulayl AHS.

Le mot « askar » en arabe est utilisé dans le registre militaire, expliquant le titre du onzième Imam (as), « Askari », celui qui vivait dans une ville de garnison. Une autre histoire est relatée par les historiens à propos de ce titre. Un jour, le calife le convoqua dans son palais et il ordonna à son armée de défiler devant l’Imam (as) pour lui montrer sa puissance et pour dissuader toute velléité de rébellion contre le califat abbasside. Le défilé terminé Imam (as) demanda au calife de regarder entre deux de ses doigts. Ce que le calife vit, c’est le défilé d’une immense armée bien plus imposante que la sienne. Il fut interloqué par ce miracle et il donna à notre Imam (as) le titre de   « Askari », c’est-à-dire l’homme à la grande armée.

Imam Askari (as) passa la majeure partie de sa vie à Samarra, dans la maison où son père Imam Naqi (as) fût maintenu en résidence surveillée. Malgré cette surveillance rapprochée, il assuma depuis cette « prison » toutes ses responsabilités et ses devoirs. Il enseigna à ses adeptes le Qur’an et les véritables préceptes de l’Islam comme le Prophète (swwt) et ses Ahlulbayt (as) l’instruisaient.

En fait, Imam Askari (as) rédigea un Tafseer complet du Qur’an. Ce livre d’interprétation fut cité par de très nombreux savants, érudits, historiens et exégètes tels que Kulaini ou encore Saduq.

Même assigné à résidence, l’Imam (as) ne connut pas la paix. Il fut très souvent emmené à Bagdad afin d’y être interrogé et emprisonné.

Imam (A.S.) se trouvait dans la prison de Mou'tamad à Baghdad depuis 2 ans  quand Allah mit  en  place  un  certain  nombre  d’événements  qui  devaient aboutir à  la naissance du Mahdi, notre 12ème Imam (A.S.). C’était une période de forte sécheresse à Baghdad et la population faisait face à la famine. Les gens priaient désespérément pour que la pluie tombe. Un chrétien vint à Baghdad et déclara qu’il pouvait  faire venir  la pluie en priant à  la manière chrétienne. Dès qu’il  leva ses mains pour prier,  la pluie apparut.

Les  gens  étaient  étonnés  et  beaucoup  d’entre  eux  commencèrent  à écouter ses enseignements en raison de ses pouvoirs miraculeux.

Quand Mou'tamad apprit cela, il se rendit compte qu’il devait faire quelque chose pour  régler  la situation. Après  tout,  il gouvernait au nom de  l’Islam et  il savait que son pouvoir serait menacé si  les musulmans se  tournaient vers  le christianisme.

Ne  sachant que  faire, Mou'tamad  finit par  se dire qu’il y avait seulement une personne qui pouvait  lui venir en aide  :   l’Imam  (A.S.). Quand Mou'tamad vint le voir, l’Imam (A.S.) ne refusa pas de l’aider parce qu’il était de son devoir de défendre l’Islam.

Imam  (A.S.)  demanda  à Mou'tamad  de  rassembler  les  gens  et  de  faire venir le chrétien. Quand tout le monde était en place, il invita le chrétien à faire une démonstration de ses capacités. Quand celui-ci  leva  les mains pour prier, des nuages de pluie apparurent.

Imam  (A.S.)  lui demanda d’arrêter et ordonna à un  soldat d’aller  vers  le chrétien  et  de  ramener  ce  qu’il  avait  dans  les mains.  Le  soldat  s’exécuta  et revint avec un os. Quand on demanda au chrétien de réitérer ses prières, il ne se passa plus rien.

Imam  (A.S.)  expliqua  aux  gens  que  le  chrétien  faisait  usage  d’un  os provenant du corps d’un prophète d’Allah. Il s’agissait d’une faveur spéciale de la part d’Allah : à chaque fois qu’un os appartenant à un de ses prophètes était élevé  vers  le  ciel,  Allah  bénissait  la  région  d’une  pluie  salvatrice. A  présent, Imam (A.S.) promit aux gens qu’il prierait lui-même pour que la pluie tombe. 

Aussitôt qu’il leva les mains, des nuages de pluie apparurent. Les gens se dépêchèrent de rentrer chez eux de peur d’être trempés mais Imam (A.S.) leur dit  que  ces  nuages-là  n’étaient  pas  destinés  à  Baghdad.  Finalement,  des nuages apparurent qui, dit-il, étaient pour Baghdad. Imam (A.S.) demanda aux gens d’aller se réfugier chez eux et ensuite il plut tellement que la pénurie d’eau qui sévissait à Baghdad prit fin.

Les  gens  étaient  très  contents  des  actions  d’Imam  (A.S.). Beaucoup  de personnes ne le connaissaient pas car il avait été en prison la majeure partie de sa vie. Quand on lui demanda son adresse, Imam (A.S.) désigna Mou'tamad et répondit qu’il était l’invité du  roi. Mou'tamad était  très embarrassé et craignait d’avouer  aux  gens  qu’Imam  (A.S.)  était  son  prisonnier,  aussi  il  leur  donna l’adresse  de  la  maison  d’Imam  Ali  an-Naqi  (A.S.)  à  Samarra.  Les  gens escortèrent  Imam  (A.S.)  jusqu’à sa demeure et  il vécut  là  pendant un certain temps et c’est ainsi que notre douzième Imam (A.S.) est né. 

L’Imam (as) vécut, tout juste, 28 ans. Et durant cette courte vie, il eut à endurer beaucoup de souffrances des mains des califes abbassides. Malgré cela et le confinement en résidence à Samarra, beaucoup d’étudiants bénéficièrent de son savoir divin et beaucoup devinrent des savants dans leurs domaines de spécialité. Il a de très nombreuses fois débattu avec les gnostiques de son époque sur l’existence de Dieu et les raisons de la nécessité des Prophètes et des Imams. Beaucoup d’athées changèrent d’avis et décidèrent de se convertir à l’Islam. L’un d’entre eux était Isha al-Kindi, qui était en train d’écrire un ouvrage sur les contradictions du Qur’an.L’Imam (as) invita quelques-uns des étudiants d’Al-Kindi et leur donna des leçons tirées du Qur’an.

Ces étudiants confrontèrent leurs opinions avec ceux de leur professeur, rejetant ses arguments concernant les contradictions de ce Livre Saint.

Al-Kindi savait que les arguments défendus par ses jeunes étudiants ne pouvaient être le fruit de leurs propres réflexions. Il les interrogea donc sur le secret de leur connaissance du Qur’an. Ils finirent par confesser que c’était le 11ème  Imam (as) qui les avait instruits.

Al-Kindi lui-même détruisit tous ses travaux, renia l’athéisme et devint un disciple de notre Imam (as). Il est l’auteur de nombreux traités islamiques. Les historiens ont répertorié un très grand nombre de savants qui furent à un moment donné, des étudiants de l’Imam (as).

L’Imam (as) n’a jamais essayé de s’immiscer dans les affaires des califes de son temps. Et pourtant, la culpabilité des Abbassides devait être grande pour qu’ils refusent de laisser en paix la noble personnalité de l’Imam (as).

Lire la suite...

Nos visiteurs

Today4
Yesterday34
Week157
Month275
All19052

Centre Rassoul oul  Akram (SAW)
Lot III D 36 Ter Antohomadinika - Antaniavo
101 Antananarivo.

Tel: (+261) 034 07 860 01/  032 07 867 88
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.